A. et P. De Villaine

Lorsque l’on évoque Aubert de Villaine, on ne peut s’empêcher de penser au prestigieux domaine de la Romanée-Conti dont il est l'un des deux cogérants. Le célèbre vigneron a investi en 1971 avec sa femme, Paméla, dans un petit domaine de Bouzeron, premier village de la Côte Chalonnaise au Sud de Beaune, situé entre Santenay, Rully et Mercurey, aujourd’hui devenu le fleuron de l’appellation. Les vignes sont cultivées exclusivement en coteaux sur des sols maigres, à forte teneur en calcaire, ce qui confèrent aux vins une magnifique minéralité et une belle complexité après quelques années de garde.

La Côte Chalonnaise, le jardin secret d’Aubert de Villaine


Lorsque l’on évoque Aubert de Villaine, on ne peut s’empêcher de penser au prestigieux domaine de la Romanée-Conti dont il est l'un des deux cogérants. Le célèbre vigneron a investi en 1971 avec sa femme, Paméla, dans un petit domaine de Bouzeron, premier village de la Côte Chalonnaise au Sud de Beaune, situé entre Santenay, Rully et Mercurey, aujourd’hui devenu le fleuron de l’appellation. Les vignes sont cultivées exclusivement en coteaux sur des sols maigres, à forte teneur en calcaire, ce qui confèrent aux vins une magnifique minéralité et une belle complexité après quelques années de garde.



« Pour faire des grands vins, il est essentiel de vinifier des raisins sains et à haute maturité », aime à préciser Pierre de Benoist, neveu d’Aubert de Villaine en charge du domaine depuis 2001. « Pour y parvenir, nous avons choisi depuis 1986 les méthodes de l'agriculture biologique. Pesticides et herbicides sont exclus afin de respecter les équilibres naturels. »



Mais le domaine va plus loin. Introduits notamment par Paméla de Villaine, qui cultive ce petite domaine comme son jardin depuis des années, les préparats biodynamiques sont régulièrement utilisés sans pour autant qu'une quelconque certification n'ait été demandée.


Vendanges manuelles, tri rigoureux, élevage en foudres, fûts de chêne et cuves pour les blancs sont effectués dans le but d’exalter à la fois la fraîcheur, le fruit, les arômes spécifiques de chaque vin et leur finesse. Méconnue du grand public, cette région fait aujourd’hui partie des derniers « secrets » de la Bourgogne très médiatique que les amateurs curieux s’échangent discrètement. Et quand ces terroirs discrets sont cultivés avec les mêmes méthodes qu'au domaine de la Romanée-Conti, le résultat est évidemment stupéfiant.

Plus

Pas de produit pour ce domaine.