Arlaud Père & Fils

Diversité des terroirs et vinifications en dentelles


Cela fait plusieurs années maintenant que nous le répétons, le domaine Arlaud est sans aucun doute passé du statut de discret domaine familial à celui de solide prétendant dans la hiérarchie des grands domaines majeurs de Côte de Nuits. Le très talentueux Cyprien Arlaud est à la tête de ce dernier depuis 2013 et a lancé de grands chantiers qui portent leurs fruits depuis maintenant quelques années. Et ce nouveau millésime 2018 en est la confirmation.

2018, millésime chaud, était une année complexe. Il fallait travailler à la vigne de façon intelligente pour conserver au maximum la fraîcheur puis, lors des vinifications, faire les bons choix pour atteindre des équilibres complexes. Sur ses 15 hectares de vignes réparties sur la Côte de Nuits, 19 appellations et 4 Grand Crus, Cyprien Arlaud a confirmé sur ses 2018 qu'il avait définitivement passé un cap. Le domaine Arlaud n'est plus un grand espoir, c'est aujourd'hui, pour nous, un domaine majeur.

Mais rappelons que ce succès n'est pas arrivé par hasard. La famille a entrepris de grands changements dès le début des années 2000. A la vigne déjà, ils sont passés à l’agriculture biologique dès 2004 puis à la biodynamie en 2009. Depuis 2014, ils sont certifiés par Biodyvin. Aux côtés de Cyprien, sa soeur, Bertille est en charge du travail des sols qu’elle effectue avec ses deux chevaux, Nougat et Oka, afin d’éviter de compacter les sols. Tout cela dans l’optique de respecter le terroir et de le retranscrire de façon optimale au chai. La biodynamie, justement, a été précieuse sur ce millésime 2018 souvent en proie à des déséquilibres.

a80df423-64f5-4046-9bb0-e93234f1a5fe.jpg

La vinification, c’est la partie de Cyprien et c’est peut-être dans ce domaine que l’évolution est la plus notable. Vendanges manuelles, triage des raisins à la main, pas de foulage, fermentations naturelles, très peu de pigeages. Grace à ce processus maitrisé, le vigneron respecte au maximum l’intégrité du raisin afin de gagner en finesse. Les vins sont ainsi beaucoup moins extraits, les jus beaucoup plus précis, les tanins plus fins et le boisé bien mieux intégrés. Sur 2018, il a aussi fait le choix de la grappe entière (déjà utilisée en partie les années précédentes) et c'est évidemment une excellente idée que l'on salue.

« L’utilisation de soufre est extrêmement raisonnée », ajoute Cyprien. « Nous n’ajoutons aucun autre produit œnologique pour garantir l’authenticité des vins. Ils sont ensuite mis en bouteilles sans collage, ni filtration. »

Nous vous présentons cette semaine le millésime 2018 avec pas moins de 11 cuvées dont 4 Premiers Crus et 4 Grands Crus (avec en bonus quelques magnums). Une fois encore, nous sommes réellement enthousiastes devant la définition de terroir exceptionnelle obtenue sur l’ensemble de la gamme, du « simple » Bourgogne Roncevie croquant au Bonnes Mares au volume impressionnant. Les vins sont denses et précis à la fois. Le fruit est éclatant et la buvabilité impressionnante. Ce sont des vins attrayants en jeunesse mais avec un vrai fond qui leur assurera une belle et longue garde de grande qualité. 

Diversité des terroirs et vinifications en dentelles



Cela fait plusieurs années maintenant que nous le répétons, le domaine Arlaud est sans aucun doute passé du statut de discret domaine familial à celui de solide prétendant dans la hiérarchie des grands domaines majeurs de Côte de Nuits. Le très talentueux Cyprien Arlaud est à la tête de ce dernier depuis 2013 et a lancé de grands chantiers qui portent leurs fruits depuis maintenant quelques années. Et ce nouveau millésime 2018 en est la confirmation.

2018, millésime chaud, était une année complexe. Il fallait travailler à la vigne de façon intelligente pour conserver au maximum la fraîcheur puis, lors des vinifications, faire les bons choix pour atteindre des équilibres complexes. Sur ses 15 hectares de vignes réparties sur la Côte de Nuits, 19 appellations et 4 Grand Crus, Cyprien Arlaud a confirmé sur ses 2018 qu'il avait définitivement passé un cap. Le domaine Arlaud n'est plus un grand espoir, c'est aujourd'hui, pour nous, un domaine majeur.


Mais rappelons que ce succès n'est pas arrivé par hasard. La famille a entrepris de grands changements dès le début des années 2000. A la vigne déjà, ils sont passés à l’agriculture biologique dès 2004 puis à la biodynamie en 2009. Depuis 2014, ils sont certifiés par Biodyvin. Aux côtés de Cyprien, sa soeur, Bertille est en charge du travail des sols qu’elle effectue avec ses deux chevaux, Nougat et Oka, afin d’éviter de compacter les sols. Tout cela dans l’optique de respecter le terroir et de le retranscrire de façon optimale au chai. La biodynamie, justement, a été précieuse sur ce millésime 2018 souvent en proie à des déséquilibres.

a80df423-64f5-4046-9bb0-e93234f1a5fe.jpg


La vinification, c’est la partie de Cyprien et c’est peut-être dans ce domaine que l’évolution est la plus notable. Vendanges manuelles, triage des raisins à la main, pas de foulage, fermentations naturelles, très peu de pigeages. Grace à ce processus maitrisé, le vigneron respecte au maximum l’intégrité du raisin afin de gagner en finesse. Les vins sont ainsi beaucoup moins extraits, les jus beaucoup plus précis, les tanins plus fins et le boisé bien mieux intégrés. Sur 2018, il a aussi fait le choix de la grappe entière (déjà utilisée en partie les années précédentes) et c'est évidemment une excellente idée que l'on salue.

« L’utilisation de soufre est extrêmement raisonnée », ajoute Cyprien. « Nous n’ajoutons aucun autre produit œnologique pour garantir l’authenticité des vins. Ils sont ensuite mis en bouteilles sans collage, ni filtration. »


Nous vous présentons cette semaine le millésime 2018 avec pas moins de 11 cuvées dont 4 Premiers Crus et 4 Grands Crus (avec en bonus quelques magnums). Une fois encore, nous sommes réellement enthousiastes devant la définition de terroir exceptionnelle obtenue sur l’ensemble de la gamme, du « simple » Bourgogne Roncevie croquant au Bonnes Mares au volume impressionnant. Les vins sont denses et précis à la fois. Le fruit est éclatant et la buvabilité impressionnante. Ce sont des vins attrayants en jeunesse mais avec un vrai fond qui leur assurera une belle et longue garde de grande qualité. 

Plus
par page
Showing 1 - 12 of 13 items